7 conseils pour cuisiner plus vite

Que ce soit pour des préoccupations de goût, écologiques ou de santé, on aspire tous à se nourrir de bons petits plats. Mais ces bonnes intentions se heurtent souvent à un obstacle de taille : le manque de temps pour cuisiner. C’est une réalité, cuisiner prend plus de temps que d’ouvrir une barquette de plat cuisiné, mais avec ces quelques astuces, vous gagnerez un temps précieux qui permettra de mettre plus souvent à exécution vos envies de fait maison !

Sélectionnez des recettes rapides et réalistes

Les pâtes au beurre, c’est rapide, mais peut-être un peu simplet. A l’inverse, ce superbe plat de lasagnes aux légumes rôtis aperçu sur Instagram n’est peut-être pas le candidat idéal, si le dîner doit être sur la table dans 30 minutes.

Vous en avez sûrement fait l’expérience : on ne peut pas toujours se fier aveuglément au temps de préparation indiqué sur une recette. Sachez détecter les recettes dont le temps de réalisation affiché est irréaliste. Une façon simple de les repérer : on a souvent déjà dans la liste d’ingrédients des ingrédients déjà soigneusement préparés. « 200 g de champignons brossés et émincés en fines lamelles » ou « 20 fines tranches de baguette grillées » sont autant d’éléments qui ne sont pas pris en compte dans le temps de préparation affiché et qui risquent d’augmenter le temps de préparation de la recette de façon exponentielle.

Evitez les recettes puisées sur internet au hasard

Evitez les recettes trouvées au hasard sur internet, ça vous évitera l’amère déception des recettes imprécises ou ratées.

Lorsque la recette fait l’objet de nombreux commentaires, on court moins de risques, mais les lire peut vite faire perdre du temps et démultiplier les hésitations.

Optimisez votre temps en procédant par ordre

Prenez quelques secondes pour déterminer dans quel ordre préparer les différents plats de votre repas. Il est préférable de commencer par les plats nécessitant la plus longue cuisson : pendant ce temps, vous pourrez vous attaquer aux recettes dont la préparation est plus rapide.

Lisez chaque recette avant de commencer afin de déterminer dans quel ordre il est plus productif de la réaliser. Très souvent par exemple, au lieu de laver et émincer tous les légumes avant de débuter, vous gagnerez du temps en le faisant pendant que l’oignon est en train de rissoler. Dans le même ordre d’idée, beurrez votre moule à gâteau pendant que vous faites fondre le chocolat, etc.

Ayez un vrai couteau de cuisine bien aiguisé

C’est l’un des accessoires les plus élémentaires du cuisinier, et pourtant, ça n’est pas si fréquent d’être bien équipé de ce point de vue-là ! Or, on gagne un temps précieux dans la préparation des aliments avec un bon couteau bien aiguisé. Si votre couteau ne permet pas de tailler des carottes en rondelles sans forcer, c’est le site qu’il est temps d’investir !

Le gain de temps n’est pas le seul bénéfice : avoir des couteaux bien aiguisés, c’est aussi limiter le risque de blessures. Car contrairement aux idées reçues, on se blesse plus souvent et plus gravement avec un couteau qui glisse parce qu’on est obligé de forcer, plutôt qu’avec un couteau bien aiguisé – à condition d’avoir pris de temps d’apprendre à le manier. Par ailleurs, un couteau bien aiguisé évite d’abîmer les aliments, et limite la libération des composés irritants des oignons lorsqu’on les émince !

Démultipliez votre efficacité avec un assistant culinaire

C’est certes un réel investissement financier, mais un robot cuiseur tel que le Thermomix vous permet de démultiplier votre efficacité en cuisine. Imaginez : épluchez un oignon, coupez-le en deux et jetez-le dans le bol pour l’y émincer en 5 secondes. Ajoutez une cuillère à soupe d’huile et laissez votre robot rissoler et mélanger est toute autonomie, pendant que vous anticipez sur la suite de la recette…

Avec des recettes bien pensées comme celles de Yummix, vous pouvez pouvoir réaliser des recettes assez élaborées en un clin d’œil, sans avoir à réfléchir !

Complètement autonome sur des basiques tels que la crème anglaise ou la béchamel, un robot tel que le Thermomix mélange la pâte d’un gâteau ou d’un cake salé en quelques secondes. Vous pourrez ensuite y incorporer d’autres ingrédients sans les mixer et sans vous fatiguer en utilisant la fonction « sens inverse ».  Il réalise aussi des plats complets en cuisson combinée : placés dans des accessoires positionnés à l’intérieur du bol et au-dessus de l’appareil, céréales, légumes et viande ou poisson cuisent grâce à la vapeur dégagée par une sauce ou une soupe qui mijote simultanément dans le bol. Cerise sur le gâteau, vous pouvez programmer une cuisson et vous affairer à tout autre chose jusqu’à ce que ce soit prêt – par exemple donner le bain des enfants en toute sécurité, sans avoir à surveiller.

Inutile d’éplucher tous les légumes

Les concombres n’ont pas nécessairement besoin d’être épluchés. Inutile également de peler les carottes, le potiron ou la courge butternut pour les purées et veloutés ! Leur peau devient tendre à la cuisson et avec un bon mixeur, il n’y paraîtra que du feu. En prime, vous profiterez ainsi de plus de vitamines, car celles-ci sont concentrées dans et juste sous la peau.

Recourez sans scrupules aux produits surgelés

On porte aux nues les produits frais, mais en termes de goûts et vitamines, mieux vaut un surgelé de bonne qualité, conditionné peu après la récolte à plein maturité, que des produits frais plus ou moins de saison, qui auraient traîné dans de multiples chambres froides puis dans notre frigo avant consommation.

Cela est particulièrement judicieux concernant les herbes aromatiques et les légumes : non seulement ils sont déjà lavés, séchés et émincés, mais en plus on évite le gaspillage. Et nul doute que vous gagnerez un temps précieux en ayant toujours au congélateur un sachet d’oignons émincés.

Enfin, de manière générale, avoir un petit stock de surgelés à la maison évite d’avoir à faire les courses trop fréquemment, et ça, c’est également un énorme facteur de gain de temps. Car une bonne partie des ressources en temps et en énergie mentale associées au fait de cuisiner est déployée en dehors de la cuisine… aux courses !